wp1f64627c.png
wpa0baa23e.gif
wpe9143178.png
wpedab4848.png
wp1e2da4b2.png
wp0145feba.png
wpae956abf.png

BEWEGING EX-MOSLIMS VAN BELGIË - MOUVEMENT DES EX-MUSULMANS DE BELGIQUE


Kinana et Safiya
Les musulmans tentent de justifier le nombre de mariages de Mahomet par le fait qu'ils étaient politiquement motivés et qu'ils avaient pour but de s'allier avec différents groupes. En outre, ils soulignent le fait que la plupart de ses femmes étaient veuves.

L'histoire de Kinana et Safiya est l'exemple cynique de l'un de ces mariages. Avant de se marier à Safiya, il ordonna de tuer son mari. Par conséquent, Safiya était effectivement veuve. L'alliance entre Mahomet et la tribu de Safiya ne se concrétisa pas, car ce premier tua la plupart des membres de la famille de Safiya.

Cet événement eut lieu après que Mahomet eut lancé une attaque non provoquée contre la riche tribu juive de Khaybar à laquelle appartenaient Kinana et Safiya. Mahomet mena une armée à l'oasis de Khaybar qui était habité par des Juifs dont une grande partie avait été exilée de Médine.

Ibn Ishaq écrit à la page 511 de sa biographie de Mahomet :

« Lorsque l'Envoyé d'Allah faisait campagne contre un peuple, il ne les attaquait pas avant le matin. S'il entendait un appel à la prière, il attendait; et s'il n'en entendait pas, il attaquait. Nous sommes arrivés à Khaybar durant la nuit. L'Envoyé d'Allah la passa là-bas. Le matin comme il n'entendit aucun appel, il monta sur sa bête et nous autres aussi... Nous fûmes rencontrés par les ouvriers de Khaybar qui sortaient le matin avec leurs pelles et leurs cabas. Lorsqu'ils virent l'Envoyé d'Allah et son armée, ils dirent : « Mahomet et l'armée ! » et ils prirent la fuite. L'Envoyé d'Allah dit alors : ‘Allâh'Akbar! Khaybar sera démoli. Si nous descendons dans l'arène d'un peuple, alors malheur à ceux qui ont été avertis’.

La torture et le meurtre de Kinana, mari de Safiya, sont décrits à la page 515 :

On fit venir, auprès de l’Envoyé d’Allah, Kinânah b. al-Rabi, qui guardait le trésor de Banû al-Nadîr. L’Envoyé d’Allah lui demanda où était ce trésor. Kinânah nia qu’il savait où il était. Un juif vint à l’Envoyé d’Allâh et lui dit : ‘J’ai vu Kinânah fréquenter cette ruine tous les matins.’ Alors l’Envoyé d’Allah dit à Kinanâh : ‘Si on le trouve chez toi, es-tu conscient qu’on va te tuer ?’ Kinanâh répondit ‘oui’. L’Envoyé d’Allah ordonna de creuser la ruine. On en extraya une partie du trésor des Juifs. Il demanda à Kinanâh où se trouvait le reste. Mais Kinanâh refusa de l’indiquer. L’Envoyé d’Allah ordonna à al-Zubayr b. al-’Awwâm de le torturer jusqu’à ce qu’on extraie ce qu’il y a chez lui. Al-Zubayr se mit à faire brûler sa poitrine, jusqu’à ce que Kinanâh fût sur le point de mourir. Puis l’Envoyé d’Allâh l’a livré à Muhammad b. Maslamah et celui-ci coupa son cou, en vengeance de son frère Mahmud b. Maslamah.

La femme de Kinana fut prise en butin, Mahomet la revendiqua pour lui-même et arrangea à la hâte une cérémonie de mariage le soir même. Un peu plus tard cette nuit-là, il arrêta la caravane des musulmans en dehors de Khaybar afin de consommer le mariage.

Les traditions suivantes de Bukhari offrent plus de détails :


Raconté par Anas bin Malik : ‘Puis nous sommes arrivés à Khaybar, et alors qu'Allah l'aidait à conquérir le fort, la beauté de Safiya bint Huyai bin Akhtab, dont le mari fut tué alors qu'elle était son épouse, fut contée à l'Apôtre. Le Prophète la choisit pour lui et l'emmena jusqu'à ce que nous atteignions un endroit appelé Sidd-as-Sahba. L'Envoyé d'Allah la prit pour femme une fois Safiya à la fin de ses règles. Un hais (plat arabe) fut servi sur une petite feuille de cuir. Ensuite, le Prophète me dit : ‘J'invite ceux autour de toi’. Voilà en quoi a consisté le banquet de mariage du Prophète et de Safiya. Ensuite, nous sommes partis pour Médine, et j'ai vu le Prophète pliant une cape (sur son chameau) pour lui faire une sorte de coussin. Il s'assit derrière son chameau et brandit le genou pour que Safiya puisse y mettre le pied et monter (sur le chameau).

Raconté par Anas :
Le Prophète s'arrêta 3 jours, entre Khaybar et Médine, et célébra le mariage. J'allais inviter les musulmans au repas de noces et comme il n'y avait ni pain, ni viande, le Prophète ordonna d'étendre des nappes et d'y placer des dattes, du fromage et du beurre. Les musulmans disaient entre eux ‘Sera-t-elle (Safiya) l'une des mères des fidèles (l'une des épouses du Prophète) ou juste (une prisonnière) en sa possession’. Certains d'entre eux disaient : ‘Si le Prophète lui fait porter le voile, alors elle sera l'une des mères des fidèles (l'une des épouses du Prophète), et s'il ne le fait pas, elle sera son esclave.’ Alors lorsqu'il partit, il lui fit une place derrière lui sur son chameau et lui fit porter le voile.

Selon le Coran, le mariage avec Safiya n'était pas légitime, car après la mort de son mari, Safiya aurait dû attendre 4 mois et dix jours avant de se marier.

2.234. Ceux des vôtres que la mort frappe et qui laissent des épouses : celles-ci doivent observer une période d'attente de quatre mois et dix jours. Passé ce délai, on ne vous reprochera pas la façon dont elles disposeront d'elles-mêmes d'une manière convenable. Allah est parfaitement connaisseur de ce que vous faites.

Cela signifie qu'une veuve doit attendre plusieurs cycles menstruels pour s'assurer qu'elle n'est pas enceinte. Mahomet n'attendit que la fin des règles en cours, se maria et consomma le mariage. Conformément aux lois instituées par Mahomet, ce mariage était illégitime et, en tant qu'homme marié, il aurait dû être lapidé pour avoir consommé un mariage illégitime. Il semblerait que Mahomet ne se sentait pas lié par les préceptes du Coran s'ils ne servaient pas sa cause.

Mahomet pensait-il à à la torture et l’assassinat de Kinana et au « mariage » de sa femme lorsqu'il dit : «J'ai été fait victorieux par la terreur» ?

LA VIOLENCE DANS L'ISLAM : J'ai vaincu par la terreur