wp1f64627c.png
wpa0baa23e.gif
wpe9143178.png
wpedab4848.png
wp1e2da4b2.png
wp0145feba.png
wpae956abf.png

BEWEGING EX-MOSLIMS VAN BELGIË - MOUVEMENT DES EX-MUSULMANS DE BELGIQUE


Aicha Al-Wafi est la mère de Zacarias Moussaoui, celui que l'on a appelé le 20e terroriste des attentats du 11 septembre 2001. Il aurait rejoint les 19 autres terroristes pour cette journée fatale, s'il n'avait été appréhendé quelques jours auparavant parce que son permis de séjour était échu.

Il est maintenant emprisonné à perpétuité aux États-Unis pour complicité de préparation des attentats qui ont coûté la vie à plus de 3000 personnes.

Une mère a perdu son fils. Elle ne le reverra jamais.

Aicha est une femme Marocaine vivant en France. Elle a été donnée en mariage à l'âge de 14 ans. Elle a quitté son époux après 24 ans de mariage. 24 longues années de violence. Elle a repris ses études, décroché un diplôme et élevé seule ses cinq enfants. Beaucoup d'autres mères courageuses vivent une situation identique.

Son fils Zacarias est parti aux États-Unis où il est entré en contact avec des "islamistes", qui lui ont servi d'échappatoire à son sentiment d'insatisfaction avec soi-même et avec le monde qui l'entoure. Désormais, il passera le restant de ses jours derrière les barreaux.

Le Mouvement des Apostats Belges de l'Islam ne veut plus que des femmes admirables comme Aicha perdent leurs enfants, ni comme victimes, ni comme auteurs ou instigateurs d'attentats terroristes. Si cette femme avait renié sa foi musulmane et décidé d'en choisir une autre, ou de devenir athée, son fils n'aurait jamais rencontré des islamistes et ce drame aurait été évité.

L’idéologie de l'Islam comprend une composante violente très élaborée, le Jihad. Les mouvements jihadistes mondiaux, comme Al-Qaeda et les groupes inspirés par les Frères musulmans en Égypte, mènent actuellement un Jihad "défensif" contre la prétendue oppression et l'occupation des pays musulmans par des non-musulmans, aux quatre coins du globe. Les jihadistes considèrent cette oppression et cette occupation au sens large, et dans le Jihad défensif, tous les moyens et tous les coups sont permis.

"Oppression" peut signifier beaucoup de choses : empêcher la diffusion de l'Islam dans les pays occidentaux, publier des caricatures de Mahomet, empêcher de jeunes filles de porter le voile… Les musulmans qui veulent vivre leur foi de façon intégrale se sentent toujours opprimés parce que leur conception de l'ordre et de l'organisation de la société est contrariée par la société moderne. Pas seulement en Occident, mais également dans plusieurs nations à majorité musulmanes.

Le musulman "modéré" regarde de l’autre côté et condamne les actions des jihadistes… du moins quand on le lui demande. Jusqu'à ce que ce musulman modéré se trouve dans une phase fragile de son existence et finit par se radicaliser. Et puis on leur montre que le Jihad n'est pas un acte libre et facultatif, mais bien un "devoir" pour tout musulman, jusqu'à ce que les lois d'Allah soient respectées sur la terre entière.

Notre Mouvement a l'intention de contrecarrer et d'arrêter l'islamisation croissante de nos sociétés et de sauver les musulmans des griffes de l'Islam. En commençant par ceux de Belgique. C’est notre devoir, notre mission.

Terminons ce mot de bienvenue et d'accueil par une simple parabole.

Un jour, un petit garçon ramassait des étoiles de mer sur la plage, pour les relancer à l'eau. Voyant cela, un adulte lui fit remarquer le côté absurde de son acte, car il y avait des millions d'étoiles de mer sur la plage. Il déclara au garçon qu'il lui était impossible de les sauver toutes, mais seulement une infime minorité.

Le garçonnet lui répondit qu'il en était parfaitement conscient. Mais il rajouta que pour celles qu'il allait sauver, son acte faisait la différence entre la vie et la mort.